Véronique Barrau, une folkloriste passionnée, mais pas que…

Les paysages grandioses de la Montagne noire ont servi de décor à ses jeunes années. C’est sans doute pour cette raison que Véronique Barrau voue, de longue date, une passion immodérée à la nature et aux légendes. De ces deux passions, elle a su faire un métier, pour ne pas dire une vie.

Véronique Barrau

Crédit : Véronique Barrau

Née à la fin des années 60 dans le Tarn, Véronique Barrau a toujours été attirée par les légendes et les croyances populaires. Très tôt, elle manifeste un intérêt pour l’ethnologie, vocation rapidement mise à mal par un corps enseignant en manque d’imagination, qui estime son niveau d’anglais insuffisant. Mais c’était sans compter sur la magie du destin (et peut-être celle des fées…).
Au cours de ses études supérieures, sa rencontre avec un professeur d’ethnologie spécialisé dans le folklore français, achève de la convaincre de son intérêt pour la discipline. Elle devra attendre la découverte des œuvres de Paul Sébillot, puis la lecture des ouvrages de Pierre Dubois, pour trouver la voie qui lui permettra d’allier ses passions : l’écriture.

 

« J’ai toujours été passionnée par la nature, les légendes et la féerie. L’envie d’écrire sur ces sujets a toujours été présente mais c’est après avoir découvert les livres de Pierre Dubois (elficologue émérite) que je me suis lancée. Chacune de ses phrases est une invitation au voyage et au rêve, son style d’écriture est unique et la somme de ses connaissances, fabuleuse ! »(1)

Véronique Barrau : l’écriture sous toutes ses formes !

Depuis près de 15 ans, ce sont plus de 40 livres (albums et romans jeunesses, documentaires féeriques, bandes dessinées…) pour enfants et pour adultes qui naissent de l’imagination fertile et des recherches de cette folkloriste passionnée.
Collaborant avec de nombreux illustrateurs talentueux, elle découvre l’écriture à 4 mains en travaillant avec Richard Ely sur Les plantes des fées et autres esprits de la nature. Cette collaboration est couronnée de succès, puisque ce livre, initialement paru en 2014 aux éditions Plume de Carotte et réédité en 2019, sera suivi de plusieurs autres titres écrits conjointement : Fées, diable et lutins à la croisée des chemins aux éditions Terre de brume puis Terres enchantés aux éditions Plume de Carotte.Mais l’histoire ne s’arrête pas là… En véritable touche à tout, Véronique Barrau aime partager ses passions et son travail avec le public. Installée dans l’Aude – non loin de cette Montagne noire magique qui l’accompagne depuis l’enfance – elle crée en 2001 l’association Mélusine au sein de laquelle elle propose de nombreux ateliers et animations à un public passionné d’enfants et d’adultes : fabrication de porte-bonheur végétaux ou d’amulettes médiévales, confection d’herbiers féeriques, ateliers d’écriture, expositions et balades découvertes toujours en lien avec ses passions pour la nature et les légendes.

« Derrière les pétales ou les branches, se dissimulent des histoires et légendes qui n’étaient jadis des secrets pour personne. »(2)

Les 18 et 19 avril 2020, nos lutins devaient  accueillir Véronique Barrau au salon du livre de l’Orée des Légendes, ce n’est que partie remise !

l arbre aux 100.000 rêves, site web de l imaginaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cette entrée a été publiée dans Auteurs & Artistes, Aventures, Légendes & Merveilleux, Premiers Pas vers... et taggé , , , , .
Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.