Petite histoire de Saint Valentin

Représentation de <em>Saint Valentin</em> par Lucas Cranach (vers 1502) avec l'aimable autorisation de Torsten Schleese

Représentation de Saint Valentin par Lucas Cranach (vers 1502) avec l’aimable autorisation de Torsten Schleese

J’imagine que, pour vous comme pour moi, la Saint Valentin évoque l’amour, la passion et la magie de ces instants où, perdus dans les yeux de l’autre, plus rien n’existe au monde… Mais qui est donc ce saint qui nous offre, une fois l’an, l’occasion de rendre hommage à l’Amour et aux Amoureux ? Partons à la découverte de l’histoire de Saint Valentin.

L’histoire de la chrétienté fourmille de martyrs et de saints prénommés Valentin. Ce n’est donc pas à un saint, mais à trois d’entre eux, que nous allons nous intéresser. Au rang des prétendants au titre de saint patron des amoureux, il y a tout d’abord Valentin de Rome.

Saint Valentin de Rome

Prêtre romain du III° siècle, Valentin de Rome était un médecin devenu prêtre. Lorsque l’empereur Claude II dit Le Gothique ou Le Cruel décida d’abolir le sacrement du mariage, pensant que les fiancés faisaient de piètres soldats; Valentin choisi d’aller contre la décision de l’empereur et continua à célébrer des mariages clandestins. Il fut alors arrêté et emprisonné.
Mais, durant sa captivité, Valentin obtint la conversion de la famille du préfet Astère, son geôlier, en échange de la guérison de sa fille aveugle. Apprenant cet affront, l’empereur aurait ordonné sa décapitation qui se serait déroulée le 14 février 268. Valentin de Rome aurait était enseveli sous la Via Flaminia, où, quelques années plus tard, une église lui fut consacrée.
L’histoire de Saint Valentin ne s’arrête pas là !

Vitrail de la basilique de Terni (Italie)

Vitrail de la basilique de Terni (Italie)

Saint Valentin de Terni

Le second candidat en lice est Valentin de Terni, évêque thaumaturge, également connu sous les noms de Valentin de Campanie ou de Valentin 1er. La légende veut que cet évêque soit, lui aussi décapité, en 273 pour avoir obtenu la conversion de la famille du philosophe Craton après avoir accepté de guérir son fils atteint d’une maladie incurable. Il aurait été, lui aussi, enseveli sous la Via Flaminia.

Les similitudes évidentes qui existent entre ces deux récits, expliquent sans doute la confusion qui existent entre ces deux saints Valentin, ainsi que la variété des représentations iconographiques qui sont parvenues jusqu’à nous.

Jacopo Bassano – Saint Valentin baptise Sainte Lucie (vers 1575)

Jacopo Bassano – Saint Valentin baptise Sainte Lucie (vers 1575)

En effet, la plupart des représentations que nous en connaissons dans l’iconographie religieuse, mettent en scène l’histoire de Saint Valentin, tantôt comme un évêque (portant la coiffe et la crosse), tantôt comme un simple prêtre. Souvent représenté comme martyr (symbolisé par la palme), il apparaît quasi-systématiquement dans la position du guérisseur, parfois même, il est représenté accompagné d’un enfant épileptique. Car, loin de n’être que le saint patron des amoureux, Saint Valentin est également le protecteur des épileptiques.

Saint Valentin de Rhétie

C’est ainsi qu’apparaît notre troisième Valentin, au Vème siècle, il s’agit de Valentin de Rhétie. On ne connaît que peu de choses sur son histoire. Originaire d’Allemagne, Valentin de Rhétie était réputé pour soigner les épileptiques. L’amalgame entre ces différents personnages étant à l’origine de notre traditionnelle fête de Saint Valentin.

De nos jours, la Saint Valentin se fête le 14 février entre amoureux. C’est l’occasion d’échanger cadeaux et baisers et de se créer de merveilleux souvenirs. Je vous invite donc à célébrer ce jour en tendresse avec vos Valentin et Valentines et à partager avec nous vos meilleurs souvenirs de Saint Valentin en nous laissant un commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cette entrée a été publiée dans Articles, Savoirs, Croyances & Connaissances et taggé .
Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.